Comité de Jumelage

Notre histoire

drapeau_espagne.jpgdrapeau_france.jpgLe Comité de jumelage a été crée en 1994 sous la présidence d’Olivier ROUSSARIE.Suite à un questionnaire envoyé à tous les habitants une nette préférence pour la Suisse, l’Espagne et l’Allemagne s’est dégagée comme pays d’origine de la ville jumelle.

En 1998 le président du comité a saisi l’opportunité d’un voyage de nos voisins cognaçais chez leur ville jumelle espagnole pour rendre visite au Maire de Moral de Calatrava. Moral de Calatrava est située au sud du plateau castillan, dans la province de Ciudad Real, à 200 km de Madrid, de Grenade et de Cordoue. L’activité principale est l’agriculture.Des vignes et des oliviers s’étendent à perte de vue. Le maire qui a v écu de nombreuses années dans notre pays est francophone et francophile. Regroupé autour de ses églises et de ses ruelles étroites, le bourg de 5000 habitants est typique de cette région de la Mancha, celle de Don Quichotte, ou les moulins à vents blancs s’élèvent sur les collines.

En avril 1999, nous recevons une délégation de Moral de Calatrava , les premiers contacts sont prometteurs En août une délégation se rend à Moral de Calatrava pour les fêtes du 15 août accueil très chaleureux et envie de part et d’autre d’aller plus loin dans nos relations.

Août 2000, 55 Moraliens dont 15 jeunes sont reçus dans des familles de Cherves Richemont.Malgré les problèmes de langue l’échange se passe très bien, des liens d’amitié se tissent déjà. Les membres des 2 municipalités ont rédigé une charte de jumelage qui lie désormais les deux cités. Beaucoup de pleurs le soir du départ de part et d’autre. Cet échange a permis également aux habitants de Cherves de mieux se connaître

29 AVRIL 2001 signature du pacte de jumelage à Moral de Calatrava. (échange culturel, commerciaux, éducatifs etc.) une soixantaine de Chervois ont pu découvrir la commune, ses coutumes, et comment les espagnols savent faire la fête, danses, chansons, fraternité. Le départ a été très difficile beaucoup de larmes, pleins de souvenirs et d’amitié.

Moral2.jpg6 JUILLET 2002 : signature du pacte de jumelage à Cherves Richemont et inauguration de la rue Moral de Calatrava. Un groupe de 47 moraliens ont pu assister aux différentes manifestations et retrouver leurs amis chervois. Le feu d’artifice avait été avancé pour l’occasion suivi du bal populaire. Les discussions ont été facilitées grâce aux cours d’espagnol dispensés par 4 bénévoles toutes les semaines.

2003 : élections municipales en Espagne :José Maria Molina Mecinas succède à Adolfo .Pas d’échange cette année

MARS 2004, un groupe de 22 jeunes de 13 à 16 ans du collège de Moral accompagnés de 9 adultes sont venus à Cherves. L’échange s’est fait avec les élèves du collège Claude Boucher étudiant l’espagnol et habitant la commune. OCTOBRE 2004, un groupe de 24 jeunes et 13 adultes se sont rendus à Moral. Les jeunes étés très heureux de se retrouvés. Inauguration de la plaque du jumelage sur le fronton de la mairie de Moral.. Les échanges de cette année ont été très positifs, l’avenir du jumelage est entre les mains de nos jeunes qui pourront le pérenniser.

OCTOBRE 2005 un groupe de 10 jeunes et 30 adultes ont été reçus à Moral. Toujours un très bon accueil et le même plaisir de se retrouver ensemble.

MAI 2006 : un groupe de 20 jeunes du collège de Moral accompagnés par leur professeur de français, la directrice, le maire et son épouse sont venus à Cherves. Ils ont découvert notre traditionnel brin d’aillet. Les jeunes étés très heureux de se retrouver et de faire de nouvelles connaissances. Beaucoup d’émotion pour les adultes qui savaient que c’était la dernière fois qu’ils voyaient le maire Gérard LAVIGNE.

Deuxième semestre 2006 et année 2007, malgré des courriers et mails envoyés à Moral aucune réponse. Inquiétude. Que se passe-t-il ?

MAI 2008 : Ramon un des membres du comité de jumelage décède accidentellement. Une délégation se rend à Moral et demande qu’une réunion soit organisée pour faire le point. Nous apprenons que tous nos courriers et mails restaient bloqués au niveau du Maire et que les autres membres ne savaient rien. Réunion houleuse, mais positive. Il est décidé qu’un vrai comité de jumelage indépendant du maire va se créer et qu’il faut reprendre très vite les échanges entre les 2 communes. Effectivement un comité s’est formé le 21 octobre. Nous correspondons régulièrement par mails. Nous pouvons de nouveaux avoir des projets et redynamiser le comité.